AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 eleanora + to fly from the highest wing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 08/04/2016
Missives : 10
Pseudo : MissVenomania
Occupation : petite poule aux oeufs d'or humanisée, gagne-pain et bras droit de Jack of Greenstalk, elle gère la demeure et les affaires de son ami d'une main de fer.
Localisation : à la demeure de Jack, elle ne la quitte que pour mieux se perdre dans ses plantations.

MessageSujet: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 14:22





Eleanora "Eli" Golden


Come to me my sweetest friend,
this is where we start again.
NOM & APPELLATION ◈ Eleanora Golden dite « Eli ». Un titre qui n’a de cesse de lui rappeler l’or. Cet or qu’elle a maudit. Cet or qui l’a maintenu captive. Cet or qui est pourtant la raison de sa survie. Et dans le fond, elle l’aime, son patronyme. Elle n’en avait pas, avant. Elle n’était qu’une petite poule de plus dans le grand monde. Aucun nom, aucun titre, aucune importance. Une créature anonyme dont l’existence ne se résumait qu’à servir de gagne-pain pour son propriétaire. Alors, non, elle n’avait pas de nom et cela ne lui importait guère. Cependant, il est arrivé dans sa vie. Et il lui en a donné un. Il lui a donné de l’importance. Il l’a rendue plus humaine qu’animal. De fait, pour elle, ce n’est pas qu’une simple appellation, une coutume humaine de plus. Oh non. C’est tellement plus. C’est la preuve qu’aujourd’hui, aux yeux de Jack, elle n’est plus qu’une simple poule aux œufs d’or. Elle est un individu à part entière. Et elle doit avouer qu’elle adore cela. AGE ET DATE DE NAISSANCE ◈ pour elle, pour lui, pour tous, son âge est inconnu. Elle n’y attachait aucune importance, quand elle n’était qu’animal. Aujourd’hui encore, elle a du mal à comprendre l’intérêt qu’accordent les humains au temps qui passe. Pour elle, ce n’est qu’une broutille. On vit, on meurt. C’est aussi simple que cela. Alors effectivement, elle ne connaît pas son âge, ni même le jour qui l’a vu naître. Pour autant, aujourd’hui qu’elle est plus humaine que créature, on s’accorde à dire qu’elle doit avoir une quinzaine d’années. A trancher, elle dirait seize ans. C’est un nombre qui lui plaît. Quant à choisir une date de naissance, elle parlerait plutôt d’une date de renaissance. Divine époque où Jack, pourfendeur de géants, est venu l’arracher à sa triste existence. Un certain 18 septembre. 1049 pour les rares dans la confidence. 1055 pour tous les autres. LIEU DE NAISSANCE ◈ là encore, elle l’ignore. Elle a vécu si longtemps et ses voyages ont été si nombreux qu’elle a fini par tout oublier de son enfance. Ainsi, elle considéra que son lieu de naissance n’est autre que le royaume de Mystiland. Malgré les nombreuses mains qui se sont vues la posséder, la petite poule n’a pas quitté ces terres depuis de longues décennies. A force, la froideur des lieux ne la dérange plus. La peur d’être dévorée par les bêtes non plus. En fait, elle a même appris à aimer ce royaume autrefois noirci par la mauvaise magie. RACE ◈ ô douce petite poule qui fut, qui n’est plus. Créature errant dans un corps qu’elle ne comprend pas. Condamnée à se voir redevenir animal les soirs de pleine lune. Eli est une créature magique, une poule merveilleuse capable de pondre des œufs d’or et qui s’est vu attribuée la capacité à vivre humaine. Du moins, tant que les pouvoirs du pendentif qu’elle porte feront effet. ROYAUME ◈ froide contrée où sévissent les créatures de la nuit, Mystiland, plus précisément Goldenbridge, terre autrefois hostile qui se voit parée d’or lors de la mousson. C’est ici qu’elle pense être née. C’est ici qu’elle a vécu toute sa vie. Et c’est sans doute ici qu’elle mourra, quand viendra son heure. ALLÉGEANCE ◈ la demoiselle n’est fidèle qu’à son sauveur. Dès lors que Jack l’a arrachée de sa vie de prisonnière, elle lui a juré allégeance. Le reste ne l’intéresse pas. Cette petite guerre entre les seigneurs humains ne la concernait même pas jusque-là. D’aussi longtemps qu’elle s’en souvienne, les êtres humains se sont toujours fait la guerre, sans pour autant qu’elle n’ait à choisir un camp plutôt qu’un autre. Cependant, son nouveau statut lui incombe de rallier la pensée de celui qu’elle sert. Elle a bien compris que l’essentiel, chez la noblesse humaine, est le paraître. Alors, officiellement, elle dira qu’elle est aussi fidèle au Roi de Mystiland que ne l’est Jack. C'est donc une Shimmering Light. Même si dans le fond, elle continue à n’y accorder qu’une légère importance. PROFESSION ◈ là encore, avant, son seul rôle était de pondre des œufs. Un rôle bien trop simpliste pour une poule à l’esprit si vif. Aujourd’hui pourtant, Jack a pris le risque lui offrir un statut plus important. La voilà bras droit du noble, gérant d’une main de fer les affaires de la demeure. Si son mignon petit minois peut pousser certains à la sous-estimer, ceux-là ont tôt fait de le regretter. Car la demoiselle a son caractère et sait se faire entendre lorsqu’elle n’est pas satisfaite. Gare à ceux qui ne respectent pas ses consignes. STATUT SOCIAL ◈ célibataire. En vérité, la belle ingénue ignore tout de l’amour. Elle aime Jack et cela s’arrête là. Bien sûr, les sentiments qu’elle éprouve à l’égard de son sauveur n’ont rien de ceux qu’on peut éprouver pour un amant. C’est un amour pur, sans arrière-pensée. Une puissante amitié. Une confiance aveugle et réciproque. Ainsi sont-ils liés à rester ensemble, puisque l’un ne peut, semble-t-il, vivre sans l’autre. CONTE ◈ Jack et le haricot magique, elle en est la délicate poule aux œufs d’or qui fut sauvée du terrible géant par le protagoniste. FAMILLE ◈ apriori, la demoiselle n’a pas de famille. Peut-être a-t-elle eu des frères et sœurs, fut un temps. Seulement, cela remonte à si loin qu’elle a fini par tout oublier d’eux. Parfois, bien sûr, elle est prise d’une profonde tristesse en songeant à cet oubli de sa part. D’autant plus qu’elle a toujours vu sa capacité comme une malédiction qu’elle seule portait. Or, par-delà les contrées de Mystiland pourraient se cacher d’autres poules comme elle. Des poules qui seraient liés à elle par le sang. L’idée lui a traversé l’esprit à plusieurs reprises, mais elle n’a jamais entendu parlé de créatures semblables et jamais, elle n’a osé s’aventurer hors du royaume pour en avoir le cœur net. De toute façon, cela n’a plus d’importance. La nostalgie d’une époque longtemps oubliée ne vient plus la hanter, depuis qu’elle a rencontré Jack. Il est sa nouvelle famille. Son unique famille. Officiellement, il en est le père adoptif, celui qui a recueilli la pauvre orpheline des années auparavant. Officieusement, il se rapproche plus de l’ami fidèle que du père moralisateur. Pour autant, dans tous les cas, qu’il soit père ou ami, il est de sa famille, pas de sang mais de cœur, et c’est tout ce qui compte pour elle.
Inside your mind

◈ Que pensez-vous du conflit entre le roi Charming et l'empereur Phillip ? Très honnêtement, Eli s’en moque bien, de cette rivalité qu’entretiennent les deux frères. A vrai dire, n’est-ce pas là la nature même de l’Homme, de s’entretuer ? De ce qu’elle en sait, guerroyer a toujours été une des caractéristiques premières de l’être humain. Quand ils ne s’en prennent pas à des clans rivaux, c’est qu’ils s’allient contre un ennemi commun, bien souvent de pauvres créatures incomprises qui, pour survivre, n’ont d’autres choix que de tuer les êtres environnants. C’est comme une seconde nature chez eux. Du moins, c’est ce que la petite poule a observé au cours de ses voyages. Quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, la quête insatiable de pouvoir est toujours plus forte que l’être humain. Voilà pourquoi elle n’accorde pas plus d’importance que cela à ce conflit entre les deux monarques. Du moins, tant que cela ne vient pas interférer dans les affaires de Jack, ou dans les siennes, pour peu qu’elle en ait. Mais, si jamais cette petite guerre venait à menacer leur paisible existence, alors elle n’hésitera pas à y prendre partie, quand bien même une petite demoiselle comme elle ne pèserait pas bien lourd dans la balance. Elle reste une fille du nord et c’est bien connu, les filles du nord savent se défendre.

◈ Qu'est-ce que représente pour vous la magie ? En avez-vous peur ? L'utilisez-vous ? La magie… oh, comme Eli a pu la maudire, cette terrible magie ! Cet horrible enchantement qui, à de trop nombreuses reprises, lui a causé sa liberté et sa fierté. Souvent, il lui est arrivé de se demander ce qu’aurait été sa vie sans la malédiction qui l’avait condamnée à incarner la légendaire poule aux œufs d’or. Peut-être aurait-elle vécu parmi les rares poules sauvages de la contrée. Libre et indomptable, elle aurait voyagé à travers les plaines avec sa famille. Une vraie famille. Elle aurait été aisément acceptée. Elle se serait fondue dans le décor, comme toutes les autres poules. Elle n’en aurait été qu’une parmi tant d’autres. Ou bien peut-être aurait-elle été de ces poules que les humains élèvent à des fins qu’elle n’ose imaginer. Bien sûr, ils se nourrissent des œufs pondus, elle le sait bien. Seulement, si cela est déjà un sort terrible pour un animal que d’être privé de liberté et condamné à faire don de ses œufs, qu’arrive-t-il aux poules trop vieilles pour encore pondre ? Pas une seule poule ne survit à la faim insatiable des Hommes. Sûrement était-il là, l’avantage d’être un être magique. Evidemment, Eleanora n’est pas immortelle. Rares sont ceux qui peuvent jouir d’un tel luxe. Pour autant, les années qui passent n’ont pas le même effet sur elle que sur les autres. Elle ne vieillie pas ou plus lentement. Mais est-ce réellement un avantage, quand votre existence se résume à pondre des œufs pour une créature cupide et brutale ? Pour la poule, ce n’était qu’une raison de plus de maudire la magie. Alors oui, elle a longtemps détesté être une créature enchantée. Et pourtant, aujourd’hui, elle s’en accommode. Elle commence presque à faire la paix avec elle-même. Elle se dit que sans cette magie qu’elle a tant haïe, elle n’aurait jamais rencontré Jack. Jamais, elle n’aurait été changée en être humain. Jamais, elle n’aurait connu les plaisirs que l’Homme semble bien trop souvent oublier. Le bien fou que la capacité d’exprimer ses pensées procure. La joie de pouvoir éprouver des sentiments à l’égard d’autrui. Le bonheur de se savoir entouré de gens qui vous aiment, vous apprécient. Dans sa vie d’avant, elle n’aurait jamais pu connaître de telles choses, elle n’aurait jamais osé ne serait-ce que les imaginer. Aujourd’hui, elle est à même de les vivre. Et dans le fond, elle sait bien que rien de tout cela n’aurait été possible sans la magie.


Behind the Screen

PSEUDO & PRENOM ◈ Manon alias missvenomania. AGE & RÉGION ◈ vingt ans, alsacienne du Grand Est apparemment. FRÉQUENCE DE CONNEXION ◈ 4/7j. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU SUR LE FORUM ◈ bazzart est notre ami à tous. VOTRE AVIS ◈ déjà, le design est sublime, ensuite, le contexte est superbe, très bien travaillé avec beaucoup d'originalité et puis, les contes sont une source d'inspiration insatiale donc c'est parfait, enfin, ça fait une semaine que ce forum et surtout ce scénario me font de l’œil, pour toutes ces raisons, il fallait que je cède à la tentation. AVATAR ◈ Isolda Dychauk, la trop mignonne. CREDITS ◈ tumblr. UN DERNIER MOT ◈ j'espère que je serai à la hauteur de ce scénario.  cute

recenser son avatar:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 08/04/2016
Missives : 10
Pseudo : MissVenomania
Occupation : petite poule aux oeufs d'or humanisée, gagne-pain et bras droit de Jack of Greenstalk, elle gère la demeure et les affaires de son ami d'une main de fer.
Localisation : à la demeure de Jack, elle ne la quitte que pour mieux se perdre dans ses plantations.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 14:22



Golden Life


Monochrome floors, monochrome walls,
only absence near me, nothing but silence around me.
these quiet hours turning to years

Sans doute fut-il un temps où la légendaire poule aux œufs d’or menait une vie paisible, entourée des siens. Tendre époque révolue qui laissa longtemps un goût amer à la petite. En ces temps-là, son imagination était sa seule limite. Pas de barrière pour l’empêcher de voyager. Pas de propriétaire pour la forcer à pondre des œufs dorés. Pas de coups de pied trop facilement donnés. Elle menait sa vie comme bon lui semblait, sans se soucier des éventuels dangers qui rôdaient près d’elle. Malheureuse insouciante qu’elle était ! Oh ! comme elle aurait souhaité pouvoir revenir à cette douce époque où elle n’était encore qu’une naïve petite poule parmi les autres. Seulement, elle le savait, jamais elle ne retrouverait ce temps-là. Il s’en était allé, perdu dans les obscurs abysses de sa mémoire. Elle maudissait cette fée de malheur qui l’avait trouvée et en avait fait sa compagne de route. Car, elle seule avait eu le pouvoir de lui faire oublier son ancienne existence. Hélas, le mal était fait. Un jour, la petite poule en avait oublié la date, une vieille femme avait mis la main sur elle et avait choisi de la garder à ses côtés. Pendant un temps, tout du moins. Ensemble, elles avaient voyagé d’un bout à l’autre de la contrée. La dame avait cela de spécial, qu’elle était une fée déguisée qui récompensait toute aide par un objet enchanté. Heureux étaient les altruistes qui avaient croisé leur route. Et ils avaient été nombreux. Trop nombreux. La petite poule se souvenait s’être dit qu’à force, sa compagne de route finirait pas ne plus rien avoir de magique à offrir. Seulement, la fée était candide, elle n’avait pas conscience du côté éphémère des choses. Tout ce qu’elle désirait, c’était de prouver que seuls les actes bienfaisants étaient récompensés. Et d’une certaine façon, la poule admirait sa détermination. A vrai dire, sans pouvoir affirmer qu’elles étaient amies, la créature appréciait de pouvoir voyager aux côtés d’une femme si sage. Si elle n’avait pas conscience que sa bonté finirait par la ruiner, elle savait bien d’autres choses. D’ailleurs, elle aimait partager son savoir. Ainsi racontait-elle avec ferveur les aventures qu’elle avait connues au cours de son existence, tandis que la petite poule l’écoutait attentivement, rêvant elle aussi de connaître de telles épopées. Malheureusement, était arrivé le fameux jour où la fée s’était retrouvée incapable de récompenser un acte de bonté. Elles s’étaient établis à l’orée d’un village tout à fait ordinaire, à ceci près qu’il y vivait trois frères particulièrement altruistes. Pierre, Jacques et Jean. Ayant entendu tout le bien qu’en pensaient les habitants, la fée avait choisi de les mettre à l’épreuve. L’aîné avait été le premier à s’y prêter. Sans rien attendre en retour, il avait offert de la nourriture à la compagne de route de la petite poule, sous les traits d’une pauvre mendiante affamée. Pour le remercier, celle-ci lui avait donné une nappe magique qui faisait apparaître des mets tous plus délicieux les uns que les autres à celui qui dirait « nappe, mets la table ! ». Tout s’était alors déroulé selon l’ordre des choses. Seulement, quand le second avait réussi son épreuve, aidant la pauvre dame à traverser la forêt, celle-ci s’était rendue compte qu’il ne lui restait plus que deux possessions enchantées. La première était un bâton qui frappait les gens sur commande et qu’elle destinait au cadet, pour que celui-ci puisse venger son grand frère du vol dont il avait été la victime. La seconde était la pauvre petite poule qui pondait des œufs d’or. Ainsi, bien qu’affectée par la séparation, la fée s’était vue obligée d’offrir la poule à Jacques. Elle s’était rassurée, cependant, en se disant que son amie ne pourrait qu’être heureuse auprès de gens aussi charmants. Plus encore, elle s’était persuadée qu’à leurs côtés, rien ne pourrait lui arriver. Comme elle se trompait ! Le soir-même, alors que Jacques s’était arrêté à une auberge, la petite poule lui avait été arrachée par le propriétaire qui en voulait à ses œufs dorés. La créature, qui de sa vie n’avait connu que douceur et bonté autour d’elle, avait été dépaysée par la brutalité de l’aubergiste. Il n’avait eu de cesse de lui ordonner de pondre des œufs, ce dont elle avait bien vite été incapable, tant les conditions ne s’y prêtaient pas. Par chance, seulement quelques jours plus tard, Jean avait été mis à l’épreuve et avait obtenu le bâton magique. Avec celui-ci, il était parvenu à faire avouer l’aubergiste qui avait fini par lui rendre la nappe et la poule volées. Puis, il s’en était retourné chez lui avec ses nouvelles acquisitions et avait été accueilli tel un héros. La nappe avait été mise, la poule bien installée et le bâton rangé. Pour la première fois depuis ce qu’il leur semblait être des années, la famille avait pu déguster un délicieux repas tout en sachant qu’à partir de cet instant, grâce à cette poule miraculeuse, elle n’aurait plus jamais à se soucier des dépenses. Et en les observant ainsi, si guillerets pour si peu de choses, la poule se souvenait s’être dit que finalement, elle pourrait bien s’accommoder à cette nouvelle vie.
as empty as a shell

Hélas, dans la vie, rien ne dure et la jolie poule eut tôt fait de l’apprendre. La poule ainsi n’était restée que quelques années dans la douce chaleur de ce foyer. Un foyer qui n’avait cherché qu’à la protéger. Un foyer rempli d’amour, où étaient venus chahuter les enfants, puis les petits-enfants. Un foyer où la poule était vénérée, telle une déesse dont on loue les vertus. Elle était une reine et la maison familiale était son royaume. Et elle y était restée de bien belles et longues années. Suffisamment longtemps pour qu’autour d’elle se forme une légende. Car, à dépenser sans compter, la famille avait fini par attirer les regards sur elle. Bientôt, les roublards des villes voisines étaient arrivés. Ceux-là même qui pour une simple bouchée de pain, pouvaient vendre père et mère sans le moindre scrupule. Attirés par l’argent facile, plus d’un avaient essayé de découvrir ce que cacher la soudaine richesse de cette famille de paysans. Cependant, aucun n’y était parvenu. Et la petite poule, à l’abri dans la chôme, avait demeuré encore quelques mois de plus. Jusqu’à ce qu’un jour, un mystérieux homme avait réussi là où tant d’autres avaient échoué avant lui. L’homme en question avait pour nom un pseudonyme ridicule qu’au fil du temps, la poulette avait oublié. Nick œil de lynx ou Henri la vipère, quelque chose dans le genre. Et dire qu’à une certaine époque, la simple évocation de ce nom faisait frémir tous les villageois. Car plus qu’un simple homme, Nick –ainsi garderait-il ce patronyme- avait été pendant un temps le plus grand voleur de la contrée. Rapide et furtif, si l’arrêter relever de l’exploit, voler des choses était pour lui d’une facilité déconcertante. De fait, enlever la petite poule de la famille avait été une réelle partie de plaisir pour lui. Une nuit, la poule s’en souvenait, alors que la famille dormait, il s’était introduit dans la demeure, avait calmé les chiens d’une simple mélodie jouée à la flûte et s’était emparé de la légendaire poule aux œufs d’or. La pauvre n’avait rien pu faire, tant la mélodie jouée semblait faite pour calmer ses pauvres nerfs. Et pourtant, le misérable voleur avait été bien déçu quelques jours plus tard, lorsqu’il avait attendu des œufs dorés qui n’étaient pas venus. Car, sans la formule, la poule était libre d’en faire ce qu’elle voulait, de ses œufs. Et l’ignorant n’avait ainsi eu aucune chance de posséder un jour le secret de l’animal. C’était sans doute la raison pour laquelle, il avait fini par le vendre, son potentiel gagne-pain qui ne lui avait rien fait gagner. Un naïf marchand avait été sa victime. Pour une somme bien trop importante, il lui avait vendu ce qu’il avait cru être un mensonge. La poule n’était qu’un mensonge. Une légende qu’on racontait à de pauvres marmots qui en attendaient trop de la vie. Et si Nick s’était fait avoir, le marchand aussi.  Celui-ci pensant faire une affaire avait ainsi acheté la mystérieuse poule et avait attendu que celle-ci lui ponde un œuf. Il s’était dit que si cela n’était qu’une sombre arnaque, il pourrait toujours vendre la créature pour un prix tout-à-fait correct. Hélas, la faim des hommes est sans limite et, un matin, alors que le marchant installait son échoppe sans prêter attention à la poule, un mendiant affamé était passé par-là et s’était emparé de l’animal. Il n’avait pas eu vent des légendes sur la créature. Il n’avait pas dans l’espoir qu’elle lui ponde des œufs d’or. Tout ce qu’il désirait, c’était en faire son déjeuner. Par chance, la poule avait vite compris le désir de l’homme et à coup d’ailes et de pattes, elle avait finalement réussi à se défaire de ce monstre. Pour mieux finir dans le sac d’un autre. Puis dans celui d’un autre. Et dans les bras d’un énième. Ainsi, la poule était passée de mains en mains et sa légende s’était propagée de villes en villes. Lorsque chanceux, un homme trouvait la formule, la petite poule se voyait obligée de pondre lesdits œufs. Les œufs tant espérés, tant désirés. Et à cet homme était arraché l’animal, un soir ou un matin, par des bras inconnus avides de richesse. Ainsi était allé la vie de la misérable petite poule. Parfois doux, certains hommes avaient essayé de l’amadouer… sans succès. Parfois brutal, l’animal avait essuyé bien des coups de pieds douloureux, par ceux qui avaient perdu patience. Et puis, était venu le jour où un marchand s’était retrouvé avec la créature. Il n’était pas ordinaire ce marchand, mais là encore, la petite poule non plus et ainsi, ils avaient fait la paire. Le sorcier, puisque tout portait à croire qu’il en était un, avait voyagé avec elle de terres en terres tout comme l’avait fait la fée à une époque. Jamais alors aucun voleur n’avait réussi à reprendre le volatile. Tant que le marchand n’en avait pas décidé autrement, il avait paru impossible d’obtenir l’animal. Jusqu’à ce jour maudit où le marchand s’était arrêté près d’une demeure au-dessus des nuages. Là-bas y vivait un homme d’une taille surdimensionnée. Un géant. Et sa femme, bien trop grande, bien que plus petite. A eux, le sorcier avait accepté de vendre la poule dans un étrange échange –puisque l’être ne fonctionnait que par échange, refusant tout argent- qui impliquait un poil de barbe de géant, qu’il utiliserait à des fins biens obscures. Et ainsi, la poule avait été une nouvelle fois vendue et avait écopé d’une nouvelle famille. Seulement, il était loin son doux foyer, bien trop loin. Et si le géant connaissait la formule, il n’en était pas pour autant tendre avec elle, la traitant plus comme une esclave que comme un fidèle compagnon. Oh pauvre petite poule ! Comme elle avait regretté l’époque où on l’avait faite voyagé de mains en mains. Car, malgré les violences subies, jamais rien n’avait été comparable à l’horreur de sa nouvelle existence. Une longue… trop longue existence.

***

« Fee-fi-fo-fum ; je sens le sang d’un être humain. » Ainsi, le géant avait-il prononcé les célèbres mots qui allaient faire de lui une légende. Quant à l’être humain en question, la petite poule n’en avait vu que le dos tandis qu’il s’était précipité dans le four pour se cacher de l’immonde créature. Comme elle l’avait compris, ce jour-là. Rien n’était plus effrayant que le géant dévoreur d’enfant. Enfant ou être vivant de règle générale, il n’en avait jamais fait la moindre distinction. Seule demeurait, la petite poule qui lui avait offert tant d’or ces dernières années. Et celle-ci avait eu si peur pendant tout ce temps, qu’elle avait fini par être effrayée par le moindre mouvement de l’être. A chaque fois, elle s’était dit que son tour allait venir, qu’il n’était plus satisfait d’elle, qu’elle passerait à la casserole. Et la peur qu’elle avait ressentie s’était petit-à-petit amoindrie, se changeant en un profond désir de mort. Elle avait souhaité que son heure vienne. Elle avait pensé qu’il s’agissait-là de son seul moyen d’en réchapper. Échapper à cette infâme créature qui n’avait cure du bien-être de sa poule. Si elle avait le malheur de lui refuser une ponte, les coups suffisaient à lui faire changer d’avis. Parfois même, il n’avait eu qu’à prodiguer des menaces pour que l’animal, effrayé, accepte de pondre pour lui. Seulement, à bien y réfléchir, ce n’était pas tant la violence qui l’avait poussée à songer à la mort. Peut-être était-ce la solitude, elle, la petite poule qui avait toujours été rassurée par la présence d’un être à ses côtés, qu’il soit bien ou mal intentionné. Peut-être était-ce l’ennui qui s’insinuait en elle, elle, la voyageuse, l’aventurière, cloîtrée dans cette immense maison faite de barrières infranchissables. Tant de tristesse dans un être qui n’avait même pas la capacité d’en ressentir, en temps normal. Mais, la vie chez les géants lui avait faite comprendre à quel point il pouvait être douloureux d’être trop unique, au point d’en être seule. Jusqu’à présent, elle n’avait jamais songé qu’être une poule particulière était une torture. Cependant, dans cette nouvelle existence qu’elle avait menée, elle n’avait eu de cesse de maudire cette magie qui avait faite d’elle une prisonnière. Et puis, était arrivé cet être étrange, cet humain, cet enfant. Avec le temps, la petite poule avait oublié jusqu'à l’apparence d’un être humain. Si petit, si fragile. Tout comme elle. Elle s’était rapidement identifiée à cet enfant trop curieux. Et aussi vite qu’elle l’avait remarqué, il avait également repéré la mystérieuse poule. Avait-il entendu les légendes à son sujet ? Avait-il simplement songé à l’emporter pour la manger ? Ou bien avait-il aperçu les œufs d’or que le géant avait toujours à portée de mains, qu’il comptait pour s’endormir au son de sa harpe magique. Une douce berceuse qui avait fini par rassurer l’animal. Une berceuse qu’elle n’allait plus entendre, puisque l’enfant avait choisi de faire d’elle sa nouvelle compagne de route. Il s’était emparé d’elle, elle avait souhaité qu’il le fasse, qu’il l’emmène loin de cette misère. Tout, tout serait mieux que le calvaire qu’elle avait vécu ici. Et il l’avait entendue. Seulement, le géant était loin d’être si stupide. Voler un de ses biens n’était pas chose facile et l’enfant avait dû courir jusqu’à la sortie, serrant fermement la petite poule dans ses bras. Avait-il songé qu’elle essaierait de s’échapper ? Puis, les images s’étaient succédées. L’extérieur de la maison, que la poule n’avait pas revu depuis trop longtemps. La tige d’un immense haricot que l’enfant s’était empressé de descendre. Et puis, les coups de hache successifs qu’il avait donnés pour abattre le végétal. Et un cri, assourdissant, celui de l’ogre évidemment qui les avait poursuivi et s’était précipité dans une mort certaine. Il avait emporté avec lui la maison du petit garçon et par la suite, la poule avait appris qu’il y avait également perdu sa mère. Mais rien n’avait semblé affecter l’enfant. Et la petite poule avait compris, elle, qu’avant d’être courageux et téméraire, Jack le pourfendeur de géant, avait un cœur de pierre. Une amertume dans le regard qu’elle s’était juré, bien malgré elle, d’amuïr avec le temps.
underneath our wounds

Elle se regardait dans le miroir de sa chambre, elle n’avait de cesse de le faire depuis sa transformation. Quel était cet étrange pli au coin de ses yeux, quand elle riait ? Et ces griffes qui n’en étaient pas et qui ne coupaient rien ? Certes, cela faisait des mois déjà qu’elle était humaine et pourtant, chaque partie de son corps restait un mystère. La petite poule devenue Eleanora Golden ne comprenait pas son être. Elle le subissait. Seules les plumes d’or dans son dos lui paraissaient familières. Marques étranges d’un passé presque oublié. Et ainsi, elle avait mis du temps à s’accommoder à cette nouvelle vie. Elle n’était toujours pas habituée. Elle s’étonnait souvent, d’ailleurs, que personne ne remarque la supercherie. Les us et coutumes humaines la dépassaient et à de trop nombreuses reprises, elle avait gaffé en présence ou non de son plus proche ami. Son seul véritable ami. Jack. Jack le héros, Jack l’anobli. Mais également, Jack au cœur de glace que le temps n’avait pas réchauffé. Certes, Eli avait essayé d’être sa part de lumière dans l’univers trop obscur qu’il s’était lui-même forgé. Seulement, ses tentatives étaient vaines. La froideur de son ami emplissait chaque jour un peu plus la demoiselle de tristesse et d’inquiétude. Tout comme le faisaient ses sombres activités. Elle ne les cautionnait pas et ne se gardait pas de le lui dire. Pour autant, puisqu’il ne semblait pas désireux d’en changer, Eli n’avait d’autre choix que d’accepter. C’était ce qu’elle finissait toujours par faire. Accepter. Quand bien même elle faisait comprendre à son soi-disant père d’adoption à quel point cela ne lui plaisait pas, d’une façon ou d’une autre, il la poussait toujours à accepter, à tolérer. Il en allait de même pour sa condition, qu’elle n’avait pas souhaitée. Aujourd’hui, pourtant, elle en voyait les avantages. Une poule est à la merci de mille dangers. Une humaine en est moins souvent la proie. Même si son visage enfantin poussait souvent les gens à se méprendre sur elle. A la considérer comme trop faible pour diriger une demeure. Trop jeune. Si seulement ils savaient. L’ancienne poule avait des années et des années derrière elle, peut-être même un siècle. Au bout d’un certain temps, elle avait fini par arrêter de compter. Cependant, si les souvenirs s’étaient échappés, l’expérience, elle, demeurait. Et cette maison, elle la gérait d’une main de fer, personne ne pouvait le nier. Car, telle était sa nouvelle tâche. S’occuper de la demeure. Et parfois aussi, s’occuper de Jack. Comme ce soir, tendre nuit étoilée où son ami se refusait à dormir. « Jack ? » dit-elle d’une petite voix. A cela aussi, elle s’était habituée. Parler, exprimer ses pensées et ses ressentis par la parole. Elle ne l’avait jamais fait auparavant et pourtant, ne plus communiquer lui semblait impossible aujourd’hui. « Tu ne rêves pas, ce soir ? » lui demanda-t-elle, naïvement. Cela faisait partie des choses qu’elle ne comprenait pas encore. Dormir pour un animal était nécessaire, mais les êtres humains avaient ce rare don de rêver lorsqu’ils fermaient leurs yeux. Elle supposait donc que s’ils dormaient ce n’était que pour mieux rêver. Et ce soir-là, Jack ne semblait pas décidé à partir dans le royaume des rêves. Ce n’était pas la première fois, ce ne serait sans doute pas la dernière. Son ami avait toujours cette amertume, cette tristesse dans le cœur et le regard. Elle l’empêchait de dormir, lui rendait la vie dure. Eleanora s’était pourtant juré de la lui faire oublier, cette douleur enfuie en lui. Mais plus le temps passait, plus cela semblait impossible. Elle était ancrée en lui, tout comme l’était le douloureux passé de la demoiselle. Tous les deux étaient brisés par les aléas de la vie. Et pourtant, ensemble, ils semblaient se réparer mutuellement. Alors, à force de patience, la jeune fille se disait que peut-être elle finirait par accomplir un véritable miracle : réchauffer le cœur glacé de Jack. « Tu devrais dormir… » murmura-t-elle en lui adressant un regard inquiet. « Retourne dans ta chambre. » lui ordonna-t-il, faussement agacé. Bien sûr, elle n’en fit rien. Abandonner si facilement n’était pas dans sa nature. Humaine ou animal, elle se refusait à obéir sans rien dire. Ainsi, elle monta sur ses genoux comme une fillette le ferait avec un père. Puisque c’était ce que Jack semblait être, à présent. Un père. Un ami. Un compagnon de fortune. Mais qu’était Eli à ses yeux ? Elle se le demandait bien souvent et ce soir, encore. Elle osait parfois croire qu’elle était importante pour lui. Qu’elle était plus qu’un gagne-pain. Hélas, si tel était le cas, jamais il ne le lui en avait fait part. Et Eli n’osait pas lui demander, à Jack. Son Jack. Pauvre Jack trop ambitieux, toujours la tête dans les cieux. Comme elle craignait qu’il veuille repartir ! Retourner au-dessus des nuages. Là où il avait connu tant de gloire, en triomphant d’une créature cupide. Ne se rendait-il pas compte qu’à son tour, il en devenait une ? Une bête assoiffée de gloire et de richesse. Un être noirci par l’ambition et l’avidité. Car il n’en avait jamais assez. Parviendrait-il à satiété, à force ? Eli savait bien que non. Elle les avait observés, les hommes. Tous les mêmes, ces hommes, dont jamais la faim n’est comblée. Et elle était sûre que son Jack n’était pas différent. « Jack ! » Elle avait crié. Un cri de désespoir. Une supplication. Comme un moyen de le ramener à la réalité. De l’attirer au sol, lui qui cherchait encore à grimper trop haut. Toujours si haut. Tant et si bien qu’à force, il finirait par tomber. Et elle n’était pas stupide, l’ancienne petite poule. Elle savait que si Jack tombait, il ne se relèverait pas. Alors, elle s’était désignée ancre à son navire. Toujours là pour le ramener sur terre. « Jack, joue pour moi. » Elle parvint à attirer le regard de son ami, l’espace d’un instant. « Et après, tu retournes au lit. D'accord ? » dit-il. « Promis ! » Oh bien sûr, sa demande n’avait rien d’anodin. Certes, elle aimait entendre son ami jouait de cette harpe aux vertus magiques. Pour autant, elle savait surtout que seuls les moments où il jouait étaient à même de l’apaiser. Comme si la magie de la harpe le touchait au plus profond de son être. Comme si elle illuminait la noirceur de son cœur. Eli le ressentait également. Chaque fois qu’il jouait, elle pouvait sentir son esprit s’évadait. L’écho de son cœur se répercutant sur les cordes de la harpe. Cela la rendait triste. Cela la rendait gaie. Elle se perdait dans le flot d’émotions que lui faisait ressentir les accords de l’instrument. La douce mélodie de la nostalgie. Et dans des moments comme celui-ci, elle se disait que finalement, la parole n’était pas toujours nécessaire pour transmettre nos émotions. La musique à elle-seule transportait bien des maux. Les maux de Jack. Ceux d’Eli. Leurs meurtrissures passées. Leur peur d’un avenir incertain. Leur volonté de faire de leur mieux, toujours, quoi qu’il arrive. Voilà ce que cette mélodie transmettait. Et à cet instant, plus qu’à aucun autre, Eleanora comprenait. Elle comprenait les raisons de la fée de toujours vouloir récompenser la bonté. Elle comprenait la gentillesse de la famille à son égard, eux qui se sentaient redevables. Elle comprenait également les sombres raisons qui avaient poussé le voleur à l’emmener, le marchand à l’acheter, toutes ces mains à la prendre et à la revendre. Elle comprenait également l’impatience et la violence du géant, lui qui craignait qu’on lui enlève son seul bien. Tout cela semblait logique, à présent. Et surtout, elle comprenait l’importance de son rôle dans la vie de Jack. Plus qu’une poule, plus qu’un gagne-pain, elle serait là pour lui. Elle serait son amie, son soutient, son point d’ancrage. Elle l’aiderait, comme il l’avait aidée à trouver une chose si simple, si évidente : son humanité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 26/03/2016
Missives : 111
Pseudo : Plum'
Occupation : escroc à la main verte, trafiquant d'herbes tendres, amateur de bourses pleines et d'écus gagnés dans l'ombre. Tout en remplissant les stocks du pays en produits de la terre, Jack est à la tête de son propre marché noir, là où passent drogues magiques et autres plantes hallucinogènes.
Localisation : Aux alentours de Valgoràth, au-milieu de ses plantations.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 14:26

OH MA DORÉE. QUE DIS-JE, MON ADORÉE. cute petit coeur Je n'arrive pas à croire que tu sois là, merci, MERCI DE TOUT MON CŒUR D'AVOIR CRAQUE SUR MA POULETTE !! sniff **

Je t'aime déjà ma jolie. ♥️ Et c'est quoi ce début de malade là, ta plume (et pas seulement celles dans ton dos, hein. carlos) est juste parfaite !

Bonne chance pour le reste, j'ai hâte de te couvrir d'amour et de câlins ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


a fire to lighten the darkness
Premier Voyage : 26/03/2016
Missives : 173
Pseudo : lukygirl
Occupation : Coursier/messager du prince Phillip
Localisation : Château de Thornvall

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 14:34

Bienvenue parmi nous cute Tu nous fais un heureux la mdr

Bon courage pour la suite de fiche et à bientôt sur le fofo petit coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Sexy Body
Premier Voyage : 03/02/2015
Missives : 164
Pseudo : meltingjoe. (clara)
Occupation : ancien meunier, vient d'être adoubé chevalier, il apprend les règles de la cour avec difficulté, marionnette à moitié consentante prise dans des intrigues qui le dépassent
Localisation : dans le palais de Carabas, près de Goldenbridge

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 17:13

Tu le sais pas encore mais on va se marier me gusta
Bienvenue petite poulette I love you La plume est ravissante, le scenario était génial et Isolda si mimi, donc que de bons choix :Miguel:
Si tu as la moindre question hesites pas héhé

_________________

 
m i s u n d e r s t o o d
conquer the castle ✻ Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 23/03/2016
Missives : 161
Pseudo : RUINS
Occupation : chat, chose sous couverture, à la lame aiguisée de l'assassin, au sourire carnassier du maître chanteur, à la main tendue vers son propriétaire ; enchaîné à Carabas
Localisation : à déambuler entre les couloirs de la demeure Carabas

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 19:01

AH BORDEL. gah Le moyen de pression. What a Face
Bienvenue parmi nous petite poule, je suis tout aussi contente que le Jack de te voir parmi nous ! Entre bestiaux, on fera de grandes choses. héhé
Bonne chance pour ta fiche. petit coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Cauchemardesque
Premier Voyage : 02/05/2015
Missives : 346
Pseudo : fauve. (charlotte)
Occupation : prostituée, mendiante, mangeuse d'âmes
Localisation : là où le vent l'emporte, laissant une traînée de cadavres après son passage

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 20:44

Ce scénario. fall bave Il est tellement parfait. loove Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour la suite de ta fiche. I love you

_________________

- Forgive me for all I have done and all I must do. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Premier Voyage : 22/03/2016
Missives : 37
Pseudo : Eris.
Occupation : sang noble déchu, elle attend dans l'ombre de reconquérir ce qui lui revient de droit.
Localisation : dans l'aride désert du sud.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Ven 8 Avr - 22:10

Bienvenue ! petit coeur cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


a fire to lighten the darkness
Premier Voyage : 01/04/2016
Missives : 56
Pseudo : Little Fox (Lily)
Occupation : Comtesse
Localisation : Hightower

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Sam 9 Avr - 22:42

Bienvenue Eleanora ! kuku
J'adore ce personnage, il est vraiment chouette et tu vas faire plus d'un ravi, c'est certain. sniff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 08/04/2016
Missives : 10
Pseudo : MissVenomania
Occupation : petite poule aux oeufs d'or humanisée, gagne-pain et bras droit de Jack of Greenstalk, elle gère la demeure et les affaires de son ami d'une main de fer.
Localisation : à la demeure de Jack, elle ne la quitte que pour mieux se perdre dans ses plantations.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Dim 10 Avr - 15:44

Merci à vous, THEÖDREN, SCYLLA, SHEHERAZADE et RAPUNZEL pour ce bel accueil ! petit coeur cute

JACK, oh merci, je suis contente de voir que tu aimes déjà le début de ma fiche, ça me rassure. oui Et il n'y a vraiment pas de quoi me remercier, il est juste tellement parfait ce scénario, je me devais de le prendre. cute  

TREMOR, ah... j'en apprends tous les jours, en effet. haha C'est de la faute de Jack, j'parie. Et j'ai même pas mon mot à dire, en plus ? huh En tout cas, merci pour ton compliment sur ma plume et pour l'accueil. petit coeur

LEV, merci ! Oh mais oui, la poule et le chat, le chat et la poule, je n'arrive pas à croire que La Fontaine n'en ait pas fait une fable. M'enfin, ça promet, c'est sûr. wiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 26/03/2016
Missives : 111
Pseudo : Plum'
Occupation : escroc à la main verte, trafiquant d'herbes tendres, amateur de bourses pleines et d'écus gagnés dans l'ombre. Tout en remplissant les stocks du pays en produits de la terre, Jack est à la tête de son propre marché noir, là où passent drogues magiques et autres plantes hallucinogènes.
Localisation : Aux alentours de Valgoràth, au-milieu de ses plantations.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Dim 10 Avr - 16:30

Je plaide totalement non-coupable pour l'initiative perverse de Sir Carabas. huh J'te protégerai ma poupoule. not me gusta

Oh t'es adorable, je sens qu'avec toi ma p'tite Eli va avoir une superbe incarnation ! cute J'ai hâte qu'on puisse jouer ensemble blblblbl. petit coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Shippeuse
Premier Voyage : 02/09/2014
Missives : 446
Pseudo : riddermark (florence)
Occupation : capitaine de l'Oriel's Jewel, tueuse, voleuse et pilleuse, croqueuse d'hommes, traitresse...
Localisation : sur toutes les eaux de Vanàrillion.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Lun 11 Avr - 13:56

Bienvenue parmi nous I love you

_________________

queen of the sea



yes, i have the misfortune to be a woman on this wretched earth but my soul is no man’s property. not my father’s, not my husband’s and not my brother’s. i will not be exploited for any man’s gain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 23/03/2016
Missives : 161
Pseudo : RUINS
Occupation : chat, chose sous couverture, à la lame aiguisée de l'assassin, au sourire carnassier du maître chanteur, à la main tendue vers son propriétaire ; enchaîné à Carabas
Localisation : à déambuler entre les couloirs de la demeure Carabas

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Lun 11 Avr - 14:04

T'inquiètes ma belle, on va faire tourner le Jack en bourrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 08/04/2016
Missives : 10
Pseudo : MissVenomania
Occupation : petite poule aux oeufs d'or humanisée, gagne-pain et bras droit de Jack of Greenstalk, elle gère la demeure et les affaires de son ami d'une main de fer.
Localisation : à la demeure de Jack, elle ne la quitte que pour mieux se perdre dans ses plantations.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Mer 13 Avr - 16:06

Merci TALYA. petit coeur

JACK, d'accord, je te crois. coquin Mais j'me protègerai moi-même, t'en fais pas. superman C'est toi qu'es chou ! J'ai aussi hâte de pouvoir jouer avec toi, ça va être trop cute, je le sens. cute

LEV, ouais, on va l'faire baver mouhahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 26/03/2016
Missives : 111
Pseudo : Plum'
Occupation : escroc à la main verte, trafiquant d'herbes tendres, amateur de bourses pleines et d'écus gagnés dans l'ombre. Tout en remplissant les stocks du pays en produits de la terre, Jack est à la tête de son propre marché noir, là où passent drogues magiques et autres plantes hallucinogènes.
Localisation : Aux alentours de Valgoràth, au-milieu de ses plantations.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Mer 13 Avr - 16:28

OMG TA FICHE EST TELLEMENT PARFAITE. Sans déconner j'aurais pas pu rêver mieux pour Eli, l'histoire est super et j'adore ce que tu en as fait ! **

Aucun souci de mon côté, j'attends qu'une autorité staffeuse vienne officiellement te valider pour te sauter d'ssus ma cocotte jolie ! cute

(Et j'vous vois déjà comploter avec Lev, et cela m'effraie. not me gusta mdr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Sexy Body
Premier Voyage : 03/02/2015
Missives : 164
Pseudo : meltingjoe. (clara)
Occupation : ancien meunier, vient d'être adoubé chevalier, il apprend les règles de la cour avec difficulté, marionnette à moitié consentante prise dans des intrigues qui le dépassent
Localisation : dans le palais de Carabas, près de Goldenbridge

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Mer 13 Avr - 17:55



félicitations, tu es validé(e)

Mon dieu, cette poule est le personnage le plus mimi du monde. Ta plume est parfaite, j'ai lu ton histoire d'une traite tellement j'étais captivée par Eleanora la toute douce. I love you Les feels coulent à flot, je suis morte, j'ai hâte de lire vos rps avec Jack love love
Bref, je te valide minipoulet cute





Tu peux donc désormais te promener librement sur le forum, tel un voyageur en quête d'aventures toujours plus palpitantes les unes que les autres ! le mexicain Si tu as soif de RP et de nouvelles rencontres, nous te conseillons d'ouvrir ta fiche de liens, histoire de pouvoir papoter lien avec les autre membres validés du forum.. carlos Il t'est également possible de créer ton carnet de bord, autrement dit un sujet totalement libre où tu pourras poster absolument tout ce que tu souhaites sur ton personnage (graphismes, journal intime, chronologie, etc..) si le cœur t'en dit !
Enfin, nous t'encourageons à venir flooder dans la partie faite pour (ici on aime bien les gens bavards pervers ) et également à participer à la vie de la CB (il y aura toujours quelqu'un pour t'accueillir dignement swag ).


Bon jeu et bonne aventure sur AIT ! I love you



_________________

 
m i s u n d e r s t o o d
conquer the castle ✻ Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 08/04/2016
Missives : 10
Pseudo : MissVenomania
Occupation : petite poule aux oeufs d'or humanisée, gagne-pain et bras droit de Jack of Greenstalk, elle gère la demeure et les affaires de son ami d'une main de fer.
Localisation : à la demeure de Jack, elle ne la quitte que pour mieux se perdre dans ses plantations.

MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   Jeu 14 Avr - 16:14

JACK, aaaaah tant mieux si tu aimes, I'm so happy. love
(tu n'as aucune raison de t'en inquiéter voyons... pas pour le moment du moins. carlos )

TREMOR, merchi ! petit coeur C'est vrai qu'elle est trop cute, en plus regarde-moi cette bouille... on pourrait la croquer, je sais. Mais pas touche, elle mord (les poules ont des dents, tavu ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: eleanora + to fly from the highest wing.   

Revenir en haut Aller en bas
 

eleanora + to fly from the highest wing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AERLINN IN TUR ::  :: La Situation Initiale :: Les habitants de Vanarillion-