AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 don't you think that it's boring how people talk (lev)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin Sexy Body
Premier Voyage : 03/02/2015
Missives : 164
Pseudo : meltingjoe. (clara)
Occupation : ancien meunier, vient d'être adoubé chevalier, il apprend les règles de la cour avec difficulté, marionnette à moitié consentante prise dans des intrigues qui le dépassent
Localisation : dans le palais de Carabas, près de Goldenbridge

MessageSujet: don't you think that it's boring how people talk (lev)   Jeu 31 Mar - 23:56


entrainement.


TREMOR & LEV
Il faisait terriblement froid en ce matin de printemps, la région de Valgoràth n'avait pas encore pu réchauffer ses terres. Mais Tremor ne sentait même plus le gèle, il vivait maintenant dans un château somptueux à ses yeux -bien moins auprès des autres nobles- et ses vêtements étaient de qualité. Adieu engelures auprès du feu dans le vieux moulin. Tremor se réveillait parfois, soucieux de s'occuper de la mule qui meulait le blé, puis se recouchait dans son lit immense avec soulagement. Cela faisait trop peu de temps qu'il était devenu noble, ses anciennes préoccupations étaient tenaces. C'était exactement l'un de ces rêves qui l'avait sorti du lit au petit matin. Il avait à peine mis ses bas, ses bottes et un énorme manteau de fourrure qu'il était dans la cour du château. La volée de marche de l'escalier derrière la tapisserie de sa chambre fut vite dévalée, il aimait marcher seul avant que l'activité du château ne se mette en place.
Tremor n'avait pas croisé Lev depuis plusieurs jours, parfois il s'en allait sans vraiment indiquer lorsqu'il reviendrait. Mais il le faisait toujours et cela résultait régulièrement à de nouvelles alliances, alors Tremor ne disait rien. Il ne disait pas grand chose à vrai dire, le jeune meunier savait que Lev était meilleur dans beaucoup de choses. La seule chose dont Tremor était fier, était sans conteste son jeu de jambes et sa maitrise de certaines armes. Le souffle qui sortait de sa bouche était visible et l'air picotait sa gorge. C'est en pensant à sa masse d'arme que Tremor comprit comment il allait occuper sa matinée. Il ne pouvait plus rester enfermé dans ses livres, apprendre de l'histoire, des noms de nobles, l'étiquette, tout était trop pesant. Alors il allait se défouler, oublier un moment ses problèmes de cour et la possibilité de mariage avec cette femme si étrange. D'un pas décidé, il se rendit à l'armurerie. Il passa devant un garde presque assoupi qui se releva à moitié à la venue de son seigneur. En entrant dans l'armurerie il attrapa une épée, la sienne se trouvait dans sa chambre, Lev l'avait pris sur le vrai de Carabas pour rendre plus véridique l'identité de Tremor. Le fait de posséder quelque chose d'un mort le rendait nauséeux alors il ne la portait jamais. Sa préférée était un épée courte au fourreau vert, il l'emporta ainsi qu'un bâton pour s'entrainer dans la cour. Il y croisa Lev qui emmitouflé dans un manteau de fourrure noir semblait raser les murs pour rejoindre sa chambre. Tremor l'alpaga dès qu'il le vit, une idée en tête. Il lui lança le bâton qu'il tenait dans la main gauche. Tiens attrapes, tu m'expliqueras en chemin. Lev ne semblait pas enchanté de voir son ami et seigneur lui proposer un combat au petit matin. Surtout épée contre bâton. Et Tremor éprouvait un certain contentement, pour une fois, il était le dominant. Il contrôlait la situation. Ne me dis pas que la taverne t'aurais ramolli ?

_________________

 
m i s u n d e r s t o o d
conquer the castle ✻ Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 23/03/2016
Missives : 161
Pseudo : RUINS
Occupation : chat, chose sous couverture, à la lame aiguisée de l'assassin, au sourire carnassier du maître chanteur, à la main tendue vers son propriétaire ; enchaîné à Carabas
Localisation : à déambuler entre les couloirs de la demeure Carabas

MessageSujet: Re: don't you think that it's boring how people talk (lev)   Ven 1 Avr - 19:57


◈ ◈ ◈

Son repère. Son lieu d'attente, celui dans lequel il pourrait dormir sans même se soucier des guerres qui pullulent hors de son cocon. Naturellement il répondra cette immense demeure aux pièces qu'il découvre encore. En son coeur intérieur pourtant il se rappellera du vieux moulin et de ses habitants, les trois fils et le père, les pauvrets malheureux qui méritaient mieux qu'un sort aussi funeste. Il n'y reviendra jamais, Lev. Sans doute pourra-t-il passer devant avec ce regard embrumé d'une certaine nostalgie et si le regret l'assaille parfois dans des égards dégénérés, il reprend vite les rênes de son esprit en omettant le fait que tout ça n'est pas dénué d'un certain sens. A sauveur d'une vie lui convient une existence tout aussi douce, quand bien même les complications peuvent arriver en même temps qu'un gigantesque buffet. Il ne s'en soucie guère, et si son bonheur lui plaît, celui d'un autre est plus satisfaisant. Sa mâchoire craque sous sa gueule ouverte, la fatigue l'attaque sans lui laisser la possibilité de défense. Il s'avoue vaincu le chat, tant qu'il est possible de se laisser tomber mollement contre un duvet bien mérité. Trop de jours loin. Trop de jours à gambader. Trop de jours à ramener entre ses griffes des contrats frauduleux de visages inconnus. Bien que toujours vainqueur, aucun trophée de chasse ne trône sur sa cheminée de fortune.

Songeur, l'émissaire descend de son canasson et après l'avoir laissé au repos dans l'écurie, il prend la direction d'une quelconque porte. Il en a presque oublié ses souvenirs reliés à ce labyrinthe de formes inconcrètes. A trop passer son temps sur les routes, il en a oublié les murmures d'une bâtisse. Déjà tiraillé par le bonheur de fermer ses paupières pour les heures à venir, il s'arrête subitement en entendant une voix rauque lui crever son moment d'espoir. Aussi violent qu'une flèche dans l'oeil, aussi beau qu'une catastrophe. A peine tourné que le réflexe le rattrape, bien que maladroitement un bâton termine entre ses doigts crispés. Il le dévisage, le grand Carabas. Il hausse un sourcil sur deux, arbore un sourire de coin pernicieux alors qu'il continue de causer. L'avantage, il l'a, c'est certain, surtout avec une épée de cette qualité qui pourrait, à n'en pas douter, découper sa joue d'un seul geste délicatement placé. Son désir plus que sincère de trouver le sommeil s'estompe peu à peu. « Pour qui me prends-tu. » Offusqué d'un rien plus par taquinerie, il fait tapoter le bout de bois au sol avant de le prendre bien en mains. Puisque l'homme n'a de cesse de se battre, il n'y a aucune raison de briser cette coutume propre aux combattants. Pourtant, là, ils ne sont que des mouflets à se traîner dans la boue. « C'est plutôt à toi que tu devrais demander si tu ne t'es pas ramolli, à force de plonger ton nez dans des ouvrages... » Le voleur ricane, plantant ses bottes dans la terre instable de cette cour à ciel ouvert. « Le sérieux te rendra sénile ! » Qu'ils exposent un instant ce qu'ils furent. Qu'ils abaissent les carcasses trop grandes pour leurs esprits enfantins. Qu'ils partent, loin de la vipère cachée dans la rose pendue à son cou. Et ni une ni deux, son souffle prend la cadence de cette fuite de présent. Il fuit, il attaque, il frappe, il recule. Il menace. Menace de tomber. Rattrape et recommence, puisqu'il en est ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Sexy Body
Premier Voyage : 03/02/2015
Missives : 164
Pseudo : meltingjoe. (clara)
Occupation : ancien meunier, vient d'être adoubé chevalier, il apprend les règles de la cour avec difficulté, marionnette à moitié consentante prise dans des intrigues qui le dépassent
Localisation : dans le palais de Carabas, près de Goldenbridge

MessageSujet: Re: don't you think that it's boring how people talk (lev)   Lun 4 Avr - 23:58


entrainement.


TREMOR & LEV
L'ami attrapa le bâton et le fit virvolter dans ses mains, comme pour en sentir le poids et tester la maniabilité. Tremor était ravi, il connaissait bien Lev, il savait comment titiller son honneur et sa fierté. Et ce combat était amical, cela faisait plusieurs semaines qu'ils n'avaient pas tâté l'un de l'autre. Avant qu'ils obtiennent le château et les terres de Carabas, les deux amis avaient l'habitude de s'amuser à jouter régulièrement.  Je te prends pour un gringalet que tu es ! Il esquisse un sourire, pour une fois, les intrigues de cour sont lointaines. Et ils sont seuls parmi la fange de la cour. Leurs paroles sont immortalisées grâce au gel et la buée qui sort de leur bouche. Tremor en est presque heureux, il aime ces moment qui semblent volés. Et en plus, légèrement porté sur l'hydromel. Son sourire se fait plus grand, il attaque Lev mais seulement avec le plat de l'épée. A la fois pour lui éviter des blessures inutiles et également pour lui montrer qu'il est magnanime. Il veut se montrer grand seigneur. Mais malgré tout, Lev est très agile. Une serveuse dans une taverne de Goldenbridge l'avait comparé à un chat et Tremor avait trouvé cette comparaison particulièrement réussie. Lorsqu'il le voit esquiver, parer et tout cela avec souplesse, il ne peut que le comparer au vieux chat qui gardait la grange de son enfance. De toute façon, j'n'ai pas vraiment le choix pour les livres, toi tu peux t'évader un moment. Moi je suis l'image de ce château. Ce n'était ni un reproche, ni une lamentation, c'était simplement un constat. Tremor s'était fait à la vie de château et si apprendre à lire et consommer des dizaines de pièces d'or en bougie lui permettait de rester noble, il le ferait.
Tremor, le géant fatigué se repose un moment sur son épée, l'effort le fait haleter un moment. Mais en voyant le regard malicieux de Lev, il repart à l'attaque, l'épée en garde il s'avance vers son partenaire. Et puis, la conversation avec Baba Yaga lui revient en mémoire. En essayant de le toucher, il lui lance ce qui le tracasse depuis deux jours. Quelque chose qu'il n'a pas osé partagé. On m'a demandé une alliance, une demande de mariage. C'est le regarde désespéré qu'il attends la réponse de Lev. Il a besoin de son ami, son conseiller. Tremor est dépassé par les femmes, par son statut. Il a besoin d'aide, même s'il ne veut pas se l'avouer.

_________________

 
m i s u n d e r s t o o d
conquer the castle ✻ Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the light does not wax and wane
Premier Voyage : 23/03/2016
Missives : 161
Pseudo : RUINS
Occupation : chat, chose sous couverture, à la lame aiguisée de l'assassin, au sourire carnassier du maître chanteur, à la main tendue vers son propriétaire ; enchaîné à Carabas
Localisation : à déambuler entre les couloirs de la demeure Carabas

MessageSujet: Re: don't you think that it's boring how people talk (lev)   Mar 5 Avr - 19:10


◈ ◈ ◈

Dans cette existence futile, le chat se complaît. Sur ses deux jambes, il profite de chaque second où ses muscles se contractent avec violence ou au contraire, avec la même lenteur qu'un rapace. Toute respiration prend une saveur différente, au même titre que les mimiques qui s'incrustent sur son visage déformé par la nature humaine. Souriant, il tire de ses fils la possibilité de trouver de meilleurs avenirs, d'apercevoir par le trou d'une serrure une paix qu'il convoite plus que n'importe quelle autre. Cette vertueuse sensation de ne plus retomber dans des retranchements boueux. Loin des bateaux de galères, ailleurs que dans les souffles interminables des nuits macabres. Au coin d'un feu, peut-être, à admirer les étincelles s'éclater, éphémères, à se lover dans un sol sans jamais plus ouvrir les yeux pour voir de ce monde. Rêve fugace qu'il prend à la lettre, malgré ses épées plantées dans des gorges nues, il n'en reste pas moins bien trop petit pour accepter ce qui lui est donné. Il divague, part dans des jardins interdits où il cultive un pauvre arbre. Pour l'instant seulement semblable à une pousse fragile, elle prendra un jour la forme qu'il voudra. Tremor l'aidera. Tremor saura faire ce qui est en son pouvoir pour que subitement, il prenne l'allure d'un gigantesque vieillard. A promesse faite sous un soleil de plomb, il a répété cette phrase bien trop de fois. Et ce merci imprimé sur le bord de ses lèvres s'enfonce un peu plus à chaque réussite. Qu'il soit bon, lui, s'occupera de faire le reste. Un seul blason est à dorer d'une délicate lumière, l'autre peut rouiller dans de l'eau salée, sa plaie infectée seule lui rendra justice, abrégeant son stratagème de traître.

La danse violente continue, les coups s'abattent comme d'une pluie de vagues qui viennent d'un côté, puis d'un autre. Il regarde, prend conscience de chaque geste et tente, tant bien que mal, de discerner ce qui pourra faire tomber son adversaire. Il se défend bien, trop bien, si bien qu'à défenses inversées il pourrait tout de même le faire tomber. De ses facultés félines, il n'en utilise qu'assez pour éviter de finir blessé. Il garde de ce sourire, Lev. De ce sourire qui témoigne de cette chance des soucis oubliés. De peu, de rien, d'une présence seulement qui prend une voix presque suppliante. Alors emporté par ses pensées, il retourne trop brutalement sur ses bottes crasseuses. Il s'arrête dans son geste, souffle caverneux qui chauffe dans le creux de sa gorge, faisant bouger sa pomme de haut en bas. Sourcils froncés, il prend appui sur ses genoux et répète, comme d'une torture, ce qu'il vient de lui annoncer. Ses lèvres étirées se détendent peu à peu, même s'il tient tout de même à garder une figure qui lui est propre ; fausse. Un mariage qui sort de la broussaille, une alliance qui débarque de tranchées ennemies. « Tu te fous d'moi ? » Naturellement il en oublie la bienséance et préfère, à bien des égards, puiser toutes ses ressources dans une franchise qu'ils se sont obligés. Si une telle demande avait été faite, il aurait été au courant. Si une telle demande avait germé dans son esprit, il l'aurait su. Pourtant rien, et une certaine stupidité vient à lui rappeler que rater l'obstacle est synonyme de chute. Il se redresse, papillonnant des cils pour enlever toute poussière sur son horizon. « Et tu as cru bon de seulement m'en parler maintenant ? Avant même que - je devais en être informé, ne serait-ce que pour - » Sa mâchoire se crispe, ses dents grincent entre elles alors qu'il secoue sa tignasse pour remettre ses pensées en place. Ce n'est pas dramatique. Ce n'est rien de fâcheux tant qu'il n'a pas signé en bas du petit papier. Tout est encore possible à sauver, si tant bien est qu'il puisse trouver bon parti. Soupirant, il se remet à tapoter sur le sol le bout de son bâton - de fautif, il n'y en a qu'un seul, regrettant ses escapades durant une bonne seconde. « Soit, j'imagine que tant que tu n'as pas accepté, je ne dois pas monter sur mes grands chevaux. » Il racle le fond de sa gorge en guise de silence. « Qui a eu cette audace ? » Est-il seulement possible qu'elle puisse passer entre les mailles de son regard inquisiteur ? Rien n'est impossible, visiblement. Et Lev s'en mord les poings, de n'avoir d'yeux que sur une seule légende à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: don't you think that it's boring how people talk (lev)   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't you think that it's boring how people talk (lev)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jake Eastwood - « It's boring, boring, boring. No, I'm not complain about...»
» Votes Roulette Russe #13
» N&M Ҩ Teach me to act like a man, talk like a man, walk like a man, and spit like a man.
» Waza People!
» vfxtalk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AERLINN IN TUR ::  :: Goldenbridge-