AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Charles Foulwind || Collapse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


a fire to lighten the darkness
Premier Voyage : 23/03/2016
Missives : 5
Pseudo : Tchapalow, mais vous pouvez m'appeler Caroline.
Occupation : Relents macabres qui exhalent d'un couperet tombé. La voila l'ombre qui pourvoit au pouvoir des passeurs, celle qui ronge les âmes et fait naître la peur d'un retour hors du temps. Élevé d'entre les morts, extirpé des eaux d'un Styx infâme, il se hisse hors des eaux pour mieux porter la couleur d'un roi. Le pirate meurt, le corsaire survit.
Localisation : Reflet d'une âme qui écartelée, trouble créature qui se perd dans un passé troublé, mais l'onirisme de l'envie chasse la réalité. Perdu sur les mers, il entrevoit les terres, et espère encore redevenir ce qu'il fut un jour.

MessageSujet: Charles Foulwind || Collapse   Mer 23 Mar - 9:51





Charles Foulwind


L’aube pâle a blanchi les arches colossales. Il fuit, l’essaim confus des démons dispersés ! Et les morts, rendormis sous le pavé des salles, sur leurs chevets poudreux posent leurs fronts glacés.
Revenir en haut Aller en bas
NOM & APPELLATION ◈ Vices et vertus d'une existence outrancière dont il ne reste plus que le souvenir gravé dans ses chairs. Marque d'infamie à peine recouverte dont il s'échine sans cesse à couvrir la dette,  mais subsiste à jamais la honte de la découverte, la vergogne de sa perte. Alors l'homme se déleste de son nom pour reprendre celui du garçon des temps jadis, abandonnant le voile qui sillonne les mers pour la respectabilité d'une époque oubliée. Charles Foulwind s'extirpe de l'abîme de l'oubli pour mieux en embrasser les contours, revêt les manteaux de la nuit pour mieux sillonner les obscures eaux.
AGE ET DATE DE NAISSANCE ◈ Existence tronquée. Débitée comme les planches vermoulues d'un navire à l'abandon. Brisée en bien des morceaux que personne n'aurait l'audace ni la patience de recoller. Dès pipés d'une vie qu'il aura lui même choisi, battit de regrets et d'amertumes de se la voir dérober à jamais. Colères et frustrations jonchent alors ces ponts qu'il aura abandonné, qu'il aura vu effondrer, avaler par les flots, brisé  par l'écueil, noyé sous l'écume. Il est pourtant un soulagement naissant sous la honte, germant par dessus les fureurs, laissant apparaître le voile d'une attente inespéré. Un retour délirant aux sources jadis abandonnées. Diable de marin, pirate écorché, corsaire ouvragé, désormais âgé de trente-cinq années perdues dans un maelstrom tourmenté.
LIEU DE NAISSANCE ◈Souvenirs étranges extirpés à l'enfance, onirisme carmin noyé de cette candeur perdue à l'aube de son existence. Le voilà désormais vieillit et pourtant près à amarrer ses rêves à sa réalité, reprenant ce qui jadis lui fut retiré par sa fuite en avant, sa chute perfide vers les abyssales marées. Sandcliff se dessine sur l'horizon, marquant son cœur d'une croix d'écarlate, rappelant à sa mémoire ce que fut, aurait été, et serait sa vie s'il ne s'en était détourné. Regrets d'infamies qui le poussent, incessamment, dans les gouffres de ses amères pensées. Perdu entre deux eaux, il s'y laisse porter.  
RACE ◈ Humanité tronquée par la vicissitude de cette existence qui fut la sienne. Sang pour sang, tout s'écoule sur les ponts d'un navire à la dérive. Carnassière mâchoire qui se targue de rire sous l'abordage de son âme par les griefs de son existence. De l'homme il n'est resté longtemps que le pirate. De l'homme n'a subsisté que l'idéal animal. De l'homme, désormais, ne sont que les restes d'une enfance éparpillés qu'il s'échine à rassembler.
ROYAUME ◈ Souvenirs d'enfance mêlant l'éclat du soleil à la houle de la mer, vents doux passant entre les boucles de l'infant contemplateur. Songes de ses nuits d'été passées à rêver de ces horizons dessinées, chargés de ses grands voilages blancs gonflés des pensées resplendissantes de candeur. L'enfance se perd, se noie dans les eaux ridées, et voilà que l'homme sous ses voilages se prend à rêver de ses terres jadis délaissées, pense à passer ses mains dans les blés et les orges élevés. Sandcliff l'appelle autant que les Océans le retiennent. Bercés de ses envies, il cherche terre pour mieux survivre à ces pis-allés qui déjà l'ensevelissent.  
ALLÉGEANCE ◈Égocentrique besoin de ne faire tourner un monde qu'autour de lui. Besoin ethnocentré de n’œuvrer que pour cette flotte qui le suivrait, il en était persuadé, jusqu'aux confins du monde. Ils n'étaient de pouvoirs, pas plus que de rois, qui se montreraient capable de lui faire ployer le genoux. Incapable de courber l’échine, il n'était qu'une alizée sur les terres, qu'un embrun étouffant qui écumait les ports, rien d'autre qu'un fantôme ivre de pouvoirs et d'argents, ivre d'une vie à jamais inassouvie. Il fallu le contraindre à l'abandon, le fait tomber de sa planche, pour que l'horizon s'assombrisse. Tortures, manigances, et autres contreparties peu avouables firent virer de bord le pirate d’antan. Offrant le service  au Prince Eric, et par son biais au Roi Philipp. Vassalité conquise sur sa liberté, il n'en restait pas moins l'homme déchiré de ses envies autant que de ses méfaits. Fureur mêlé de haine, il est désormais un soldat des Unifying Halo.
PROFESSION ◈  Fourbe personnages dont les vices ont toujours su se faire délice, maître d'un empire désormais submergé, il est désormais le chien d'un pouvoir viciés. Sommets d'une pyramide des temps jadis, il est aujourd'hui corsaire de ses mers que trop connues, retournant contre les alliés d'hier le bras armé d'aujourd'hui. Corsaire à la solde des rois endormis, il reste terreur dans défiance. Il sait se faire utile au pouvoir et à la richesse tant sa main se fait adroite quand l'or autant que la mort sont à la clé. Il est un de ces hommes sans foi qui ne suivent jamais que leurs lois. Il n'est rien d'autre que l'engeance du bourreau et de la noblesse déchue.
STATUT SOCIAL ◈La mariage. Le mot sonne un peu comme la menace d'une mort imminente. Ce serait mettre en péril tout ce qu'il est, tout ce à quoi il aspire pour son avenir, se serait mettre à mal tout cette liberté qu'il aime tant. Le mariage n'est qu'un amas de chaînes, le mariage ce sont les menottes qu'on lui ferait mettre de force, et il lui est inconcevable de se voir ainsi emprisonner. Et s'il fut un temps où il aurait juré que jamais on ne le prendrait à ce macabre jeu, le voilà aujourd'hui pieds et poings liés face à la nature de l'engagement qui le lie. Oscillant encore le malheur et l'honneur, il est un fiancé indigne que la noblesse et la nouvelle bassesse rachètent de ses fautes
CONTE ◈  Semblant d'existence qui ne peut se rattacher à rien, il n'est aucun conte pas plus de mirages qui sauraient le faire rêver.
FAMILLE ◈ Enfant prodigue extirpée au carré d'une fratrie, il fut néanmoins celui sur qui pesa toute l'attente d'un père visionnaire. Mâle au milieu d'une horde de femelle, rendu plus jeune par sa pénultième arrivée, il fut amené à porter tout le poids de cet avenir qui lui incombait. Titre, noblesse, éducation, savoir vivre, tout lui incombait sans que jamais son avis ne soit révélé. Mère attiré par le luxe de ses toilettes et de ses envies, elle ne s'occupait guère de sa marmaille. Sœurs bientôt exilées aux quatre vent sous la houlette des mariages heureux. Père obnubilé par se titre qu'il lui transmettrait. Il ne resta bientôt que l'infant perdu dans ses rêveries, martelé de ses coups qui lui cinglaient les chairs, exigeant de lui que tout soit à jamais connu, retenu, et vécu. Fuite en avant exposée, il ne fut pas si étonnant que l'infant y préfère la liberté plutôt que de se voir exposer aux chaînes trop tôt promises.
Inside your mind

◈ Que pensez-vous du conflit entre le roi Charming et l'empereur Phillip ? RPour certains les guerres n'étaient synonymes que de catastrophes, elles laissaient entrevoir ce qu'il y avait de plus mauvais et de plus perfides en chaque civilisation. Elle était de ces ravages qui laissaient mort, solitude et amertume encrée sur les os autant que sur les âmes, de ces tempêtes que ces autres se juraient d'à jamais conjurer. Mortel mensonge susurré devant les tombes de ces êtres tombés pour un combat qui n'était peut être pas le leur, tromperies d'infortunes recueillis par un espoir tronqué. La guerre est cyclique, qu'à peine endormie déjà éveillée en ces cœurs enorgueillis de bataille et de fierté. Lui, feu Cenris, n'était pas de ces bien-pensants et protecteurs de la paix, il n'était pas même de ces habitants du continent et autres pays qui attendaient que celle-ci cesse de ravager leur terre. La sienne n'existait plus que dans ses pensées, dans ses souvenirs d'enfant. La guerre était un rouage luxuriant et profitable, un mécanisme dont il connaissait les fonctionnements et duquel découlait quelques fortunes dont il devenait l'heureux propriétaire. Tout n'était alors qu'une question de négociation, de traités et de contrat, rien d'autres que de vaines paroles échangés contre quelques devises. Il était un de ces hommes qui ne voyait en la guerre, ironiquement, qu'une façon de vivre. Sa façon à lui de vivre. Peu lui importait dès lors qu'elle se trouve être fratricide, ou qu'elle mette en avant quelques sorcières, il ne prenait nul parti, se contentant de jouer un rôle dans tout cela. Il en était, malheureusement, autrement pour Charles. Pauvre pantin défait de son ancien état, il se retrouvait projeté au cœur d'une guerre qu'il avait préféré observer et qui lui avait hautement été profitable. La cupidité de l'être, et un besoin jusqu'alors tut de revenir à ses anciennes eaux n'avaient pas suffit à le faire ployer. Seulement, même les plus solides ne peuvent tenir une telle cadence, et la douleur, la torture, ainsi que les longues heures d'agonie eurent tôt faits de le faire se raviser. Inspirations retranscrites en quelques regrets, il embrassa bientôt une carrière bien plus prolifique, garde chiourme des mers de ces autres, il n'en fut que plus violent dans l'acte, plus terribles dans la . Rancune exacerbée et retournée contre l'allié d'hier aujourd'hui devenu misérable au yeux d'un pirate défait. Le corsaire n'a pas de retenu. Le corsaire n'obéit à rien si ce ne sont les délires incombant à ces nouvelles règles qu'on lui impose et sur lesquels repose ses avilissements les plus perfides. Seigneur des mers hurlantes, il se fait gagnant de ses batailles, rage de vaincre et besoin de semer la mort, il est le Charon des bateliers, la faucheuse des forbans.

◈ Qu'est-ce que représente pour vous la magie ? En avez-vous peur ? L'utilisez-vous ? Si la guerre n'était pour lui qu'une rouage de sa vie, la magie en était à l'inverse l'incongrue malédiction. Il y voyait comme une sentence irrémédiable à la folie des hommes, et surtout un acte de défiance au statut même de l'humanité. Les Hommes n'étaient pas fait pour la magie, elle leur dévorait le cœur autant que le corps, et faisait naître de leurs souhaits les prémices de quelques malédictions. Certains, qu'il voyait comme des fous, osaient encore s'allier à l'engeance de la sorcellerie, ils passaient nombre de pactes sans se rendre compte qu'un jour il finirait par devenir l'enjeu même de ces accords. La magie n'avait rien de gratuit pour ceux qui n'en était pas fait. La magie n'était que fourberie et malédiction. Témoin privilégié, il en ressentait chaque jour les effets. Sa chance était désormais liée à ces êtres tout façonnés de sorcellerie, tout défaits d'humanité. Fâcheuse situation toute sortie de son esprit mais accordé par les vices tordues de ses joyeusetés ensorcelés. Rien de bon à en tirer. Rien de bon à en espérer si ce n'étant un désespoir duquel il était bien trop difficile de s'extirper. En matière de magie, le diable se trouvait dans les détails, et ils étaient toujours monceau de détails auxquels l'Homme ne pouvaient penser mais qui, jamais, n'échappaient au sorcier. Mieux valait alors oublier, se défaire de cette simple pensée qui consistait à vouloir fonder quelques pactes qui jamais n'apporterait la félicité.


Behind the Screen

PSEUDO & PRENOM ◈ Mau, Tchapalow, ou vous pouvez m'appeler Caroline! AGE & RÉGION ◈ J'ai toujours mon quart de siècle mais il s'est rallongé d'une année. FRÉQUENCE DE CONNEXION ◈ Un peu tous les jours. COMMENT AVEZ-VOUS CONNU SUR LE FORUM ◈ Bah j'y étais déjà avant en tant que Sinbad. VOTRE AVIS ◈ Bah il est bien sinon je ne serais pas là! Obviously! AVATAR ◈ Tom Fucking Sexy Hiddleston CREDITS ◈ Mau & tumblr UN DERNIER MOT ◈ Beubailll les poulets!

recenser son avatar:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


a fire to lighten the darkness
Premier Voyage : 23/03/2016
Missives : 5
Pseudo : Tchapalow, mais vous pouvez m'appeler Caroline.
Occupation : Relents macabres qui exhalent d'un couperet tombé. La voila l'ombre qui pourvoit au pouvoir des passeurs, celle qui ronge les âmes et fait naître la peur d'un retour hors du temps. Élevé d'entre les morts, extirpé des eaux d'un Styx infâme, il se hisse hors des eaux pour mieux porter la couleur d'un roi. Le pirate meurt, le corsaire survit.
Localisation : Reflet d'une âme qui écartelée, trouble créature qui se perd dans un passé troublé, mais l'onirisme de l'envie chasse la réalité. Perdu sur les mers, il entrevoit les terres, et espère encore redevenir ce qu'il fut un jour.

MessageSujet: Re: Charles Foulwind || Collapse   Mer 23 Mar - 9:51



La fatalité à un nom et il s'agit du sien.


He's a god, he's a man,he's a ghost, he's a guru. They're whispering his name through this disappearing land, but hidden in his coat is a red right hand.
Un bon titre de chapitre ici

Elle était là sous ses yeux. La terre fertile de sa jeunesse. Il y voyait encore les hautes tours des châteaux et autres grandes demeures se dessiner sur l'horizon, il entendait tous les bambins qui riaient aux éclats en écoutant les histoires qu'on leur racontait, il sentait tous les arômes des marchés et des champs qui se réunissait pour vendre autant de produits issus des mers que de victuailles issues de la terre. Ville faite d'animations et d'une gloire dont s’enorgueillissait tous ses enfants par delà ses frontières. Mais de tout cela, il n'en restait désormais plus rien. Rien d'autre que les souvenir de l'homme qu'il avait un jour été et qui avait tout quitté. Il avait fuit sa destinée, abandonné son nom pour mieux embrassé cette vie qu'il avait toujours pensé mieux lui convenir. Il avait finit par oublier cet attachement qu'il avait un jour entretenu pour cette terre, il en avait oublié les suaves parfums et les délicatesses qui incombaient à une vie qui ne se déroulait pas en mer. Il avait oublié ce qu'était la saveur des choses sans que le sel ne vienne en meurtrir les goûts, il avait oublié ce qu'il en était de ne pas avoir sa peau tannée par le soleil. Le temps l'avait néanmoins rattraper, et lui avait asséner au cœur d'une bataille acharnée et sanglante une blessure dont il se remettrait jamais vraiment.

La perte de son navire et de son équipage n'avait été là que le cadet de ses soucis, la plus infime de ses préoccupations. La flotte royale à laquelle il avait eu à faire affaire avait été bien plus plus intransigeante que les abysses qui l'avait rejeté pour mieux avaler tout le reste de sa compagnie. Repêché par la marine, il n'en fut pas moins sauvé. Si la mort ne l'avait pas garder en ses filets c'était assurément pour mieux s'assurer qu'il souffrirait mille morts au sein des geôles d'un palais princier. Marqué dans ses chairs par les stigmates de la disgrâce, il prenait lentement conscience de ce qu'avait été jusqu'alors son existence. Une suite, inlassable, de cuisantes déroutes qui l'avait mené sur une route dont il ne reconnaissait plus les méandres. Violence inlassables qui venaient à bout de son morale incassable. Il ne fut aucune torture qu'on ne lui infligea pas, bourreau à l'orgueil démesuré autant que victime au sourire ensanglanté, il passa bien trop longtemps au cœur de sa prison pour ne pas en ressortir profondément changé.

De toute cela, il avait néanmoins fini par s'en extirper. Accord arraché de sa gorge sous la houlette d'une promesse absurde, celle qu'il serait pardonné et libre d'imposer sa tyrannie sur les mers tant que celle-ci se faisait au nom d'un roi. Il suffisait d'apposer là au bas de quelques décrets la signature facétieuse d'un ancien pirate, et ce fut toujours avec ce même sourire découpé, lacéré, qu'il fini par accepter. La signature grattée sur les parchemins lui faisait reconnaître un maître qui, bien malgré cette histoire, ne serait jamais plus qu'une ombre au sein de sa toute nouvelle existence. Il n'était plus pirate, mais à bien des égards sa toute nouvelle existence de corsaire ne s'en éloignait pas vraiment. Il se contentait de cesser la course à la marine marchande et aux riches bateliers pour mieux faire la main mise sur les cales des pirates et maintenir un ordre somme toute très ordurier.

« Capitaine ! », arguait-on alors à son encontre, et il s'éveillait à l'état d'une conscience soudainement bien plus réelle. Le vent marin lui giflait le visage, et les embruns remplissait l'horizon de ses sens. Il n'était plus l'enfant qui rêvait d’aventure, il n'était plus le chevalier déchu, pas même un grand pirate. Il était redevenu le capitaine d'un navire, un corsaire impétueux, la terreur des sept mers. « Maintenez le cap, nous devrions les avoir rejoint dans quelques heures. », la voix était dure, intransigeante et ne supportait aucune contradiction. L'instant de cette nostalgie profane à ce cœur béant touchait à sa fin, le pèlerinage sans en être un était arrivé à sa conclusion la plus imparfaite, celle qui lui faisait dire qu'un jour il reprendrait siège en ses fidèles terres. Celles qui à force de temps avaient fini par lui manquer.
Et un autre chapitre par là

Diable de pirates, marchand d’esclaves, et assassins à ses heures, il avait été nombre de ces choses qui appartenaient à l'indicible. Il était de ces hommes que rien n'arrêtait, pas même un brin de sentimentalité, son cœur à jamais béant l'en empêchait. Néanmoins, malgré toute cette apparente barbarie, Charles avait obtenu un rang parmi les pirates, un de ces rangs qui le plaçait tout en haut des ennemis de la nation, mais en tant que Corsaire il s'avérait encore meilleure. Quelque chose au sein des geôles, certainement les longs mois de torture, avait eu raison du peu de conscience et de retenu qu'il avait jusqu'alors réussit à sauvegardé. Désormais on comptait l'histoire de ce corsaire infâme qui mettait à mal les flottes pirates et les envoyer par le fond en changeant la mer en bouillons carmins. Les rares survivaient avaient raconter leur histoire. Chansons et histoires comptaient alors les macabres mérites de cet étrange Corsaire dont le nom ne résonnait en aucun esprit et semblait être arrivé là comme par magie. Les bades narraient alors au combien sa flotte, et lui même, faisaient preuve de courage, d'intelligence, et d'intrépidité. Ainsi se déroulaient ces histoires qui permettaient à l'incorrigible et infernal Charles of Foulwind de gagner en notoriété autant qu'en héroïsme tandis que les enfants, tout comme les plus naïfs, l'imaginaient en sauveur de ces marins sur leur îles désertes, en mercenaire qui tirait sa fortune de maintes aventures face à des golems, des Goliath, ou encore de ces aigles monstrueux dévoreurs de bijoux.

La vérité, quant à elle, était somme toute très différente. Quand bien même Charles était un pirate déchu, un corsaire nouveau, et sans nulle doute habité d'un très grand courage, il n'en restait pas moins une carapace évidé de toute bonté. Et si, il restait évident qu'il vivait une vie peu commune, il n'en restait pas moi un homme plein de bon sens qui préférait de loin passer pour un héros plutôt que pour un monstre. Voguant sur ce simple constat, les têtes couronnés et autres noblesses, se servait de son ascendance nobiliaire pour lui rappeler sa promesse de bonne conduite et faire planer sur lui la menace de quelques ruines. Chien attaché à la couronne, il montrait volontiers les crocs à cette main qui le nourrissait.  Appât du gain et possibilité, non négligeable, d'obtenir une certaine impunité au regard de ces activités les plus dérangeantes au regard de la morale hypocrite des grands penseurs qui gouvernaient sur ses terres de naissance.

C'était par ce biais là qu'il s'était trouvé ainsi, à surveiller l'horizon à la recherche de l'étonnant navire qui ronflait sur les flots. Et dans une course poursuite effrénée pour mieux attraper le délicat personnage, il se retrouva bien vite obligé de remettre en cause quelques une de ces idées. Il se rendait compte, difficilement, que s'il était un marin à l'excellence évidente, il en était d'aussi bons que lui, peut être même de meilleurs. S'avançant à la proue il dégainait sa longue vue pour mieux se perdre dans la contemplation de cet autre qui fendait la mère à quelques centaines de mètres de son propre bâtiment. Incroyable course qui lui extirpait un sourire sans rancune, et plein d'un plaisir jusqu'alors oublié. Rares étaient les marins à pouvoir le tenir à distance, inexistants étaient ceux qui pouvaient le distancer. Néanmoins, il était une chose à laquelle il ne s'attendait pas. Une chose inconcevable pour un homme qui semblait avoir renier toutes les plus infimes parties de son passé de pirates pour mieux embrasser celle de corsaire. Ses lippes s’étirèrent davantage tandis qu'il se mit rire à gorge déployer.

C'était elle. Il l'aurait reconnu parmi des centaines d'autres femmes. Il l'aurait reconnu et ne se serait jamais laissé fourvoyer par une simple ressemblance. La façon dont elle est était arrivée là, il l'ignorait, mais une chose pourtant s’avérait certaine, elle finirait par retomber dans ses filets. Repliant sa longue-vue il revenait prendre la barre et hurlait quelques ordres qui furent saluer par les cris et le redoublement d'intensité de l'équipage sous les voilages. Il chantonnait quelques airs guillerets en l'honneur d'un passé soudainement redevenu bien vivace. Bientôt l'ombre de Fortune's Revenge noierait celle de cette curieuse embarcation. Aujourd'hui ne serait pas le jour où il exercerait la vengeance des rois, aujourd'hui serait simplement le jour où il s'extirperait des limbes. Capitaine spectrale, il se rappellerait au bon souvenir de cette autre qui l'avait certainement trop vite enterré, il sèmerait le doute et la fureur au sein de son esprit.

Une pierre. Deux coups.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Cauchemardesque
Premier Voyage : 02/05/2015
Missives : 346
Pseudo : fauve. (charlotte)
Occupation : prostituée, mendiante, mangeuse d'âmes
Localisation : là où le vent l'emporte, laissant une traînée de cadavres après son passage

MessageSujet: Re: Charles Foulwind || Collapse   Mer 23 Mar - 9:57

Ah toi, JOTEM. me gusta Super contente que tu reviennes parmi nous. fangirl On va enfin pouvoir exploiter le lien de fifou avec Scylla. fire Et puis inutile de dire que tu vas faire une heureuse en prenant Charles, tu le sais surement déjà. pervers Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour la suite de ta fiche. ange

_________________

- Forgive me for all I have done and all I must do. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Shippeuse
Premier Voyage : 02/09/2014
Missives : 446
Pseudo : riddermark (florence)
Occupation : capitaine de l'Oriel's Jewel, tueuse, voleuse et pilleuse, croqueuse d'hommes, traitresse...
Localisation : sur toutes les eaux de Vanàrillion.

MessageSujet: Re: Charles Foulwind || Collapse   Mer 23 Mar - 9:58

I love you I love you I love you
reBienvenue parmi nous ! Et tu gères, t'es beau comme ça hin encore merci héhé.
Spoiler:
 

Moi heureuse ? Oui bon un peu twerk it

_________________

queen of the sea



yes, i have the misfortune to be a woman on this wretched earth but my soul is no man’s property. not my father’s, not my husband’s and not my brother’s. i will not be exploited for any man’s gain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


my own savior
Premier Voyage : 21/03/2016
Missives : 67
Pseudo : riya.
Occupation : mélodie qui couvre ses pas. traque et chasse, ils seront siens.
Localisation : un peu partout, mais pas bien loin des souvenirs pourrissants.

MessageSujet: Re: Charles Foulwind || Collapse   Mer 23 Mar - 10:53

ah, beau corsaire. hay
début de fiche à croquer, j'ai hâte d'en lire plus. I love you bienvenue et bon courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Sexy Body
Premier Voyage : 03/02/2015
Missives : 164
Pseudo : meltingjoe. (clara)
Occupation : ancien meunier, vient d'être adoubé chevalier, il apprend les règles de la cour avec difficulté, marionnette à moitié consentante prise dans des intrigues qui le dépassent
Localisation : dans le palais de Carabas, près de Goldenbridge

MessageSujet: Re: Charles Foulwind || Collapse   Mer 23 Mar - 12:39

Rebienvenue I love you
Ca fait plaisir de voir un super scénario pris carlos En plus Hiddles est tellement sexy loove

_________________

 
m i s u n d e r s t o o d
conquer the castle ✻ Dark twisted fantasy turned to reality. Kissing death and losing my breath. Midnight hours cobble street passages. Forgotten savages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Shippeuse
Premier Voyage : 02/09/2014
Missives : 446
Pseudo : riddermark (florence)
Occupation : capitaine de l'Oriel's Jewel, tueuse, voleuse et pilleuse, croqueuse d'hommes, traitresse...
Localisation : sur toutes les eaux de Vanàrillion.

MessageSujet: Re: Charles Foulwind || Collapse   Lun 28 Mar - 20:26



félicitations, tu es validé(e)

sex voilà voilà ! Non, d'accord je fais plus élaboré ! J'aime beaucoup ! Tu écrit bien I love you et tu as bien cerné le personnage et surtout approprié ! La deuxième anecdote, olala !




Tu peux donc désormais te promener librement sur le forum, tel un voyageur en quête d'aventures toujours plus palpitantes les unes que les autres ! le mexicain Si tu as soif de RP et de nouvelles rencontres, nous te conseillons d'ouvrir ta fiche de liens, histoire de pouvoir papoter lien avec les autre membres validés du forum.. carlos Il t'est également possible de créer ton carnet de bord, autrement dit un sujet totalement libre où tu pourras poster absolument tout ce que tu souhaites sur ton personnage (graphismes, journal intime, chronologie, etc..) si le cœur t'en dit !
Enfin, nous t'encourageons à venir flooder dans la partie faite pour (ici on aime bien les gens bavards pervers ) et également à participer à la vie de la CB (il y aura toujours quelqu'un pour t'accueillir dignement swag ).


Bon jeu et bonne aventure sur AIT ! I love you



_________________

queen of the sea



yes, i have the misfortune to be a woman on this wretched earth but my soul is no man’s property. not my father’s, not my husband’s and not my brother’s. i will not be exploited for any man’s gain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Charles Foulwind || Collapse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Charles Foulwind || Collapse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AERLINN IN TUR ::  :: La Situation Initiale :: Les habitants de Vanarillion-