AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 trust is a relative thing (jacob)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin Shippeuse
Premier Voyage : 02/09/2014
Missives : 446
Pseudo : riddermark (florence)
Occupation : capitaine de l'Oriel's Jewel, tueuse, voleuse et pilleuse, croqueuse d'hommes, traitresse...
Localisation : sur toutes les eaux de Vanàrillion.

MessageSujet: trust is a relative thing (jacob)   Mar 22 Sep - 17:28



trust is a relative thing


jacob gingerbread & talya blackraven

« Prenez votre argent et faites en ce que vous voulez. Les filles, ce que vous récolterez sera à vous. Nous levons l’encre dans deux jours avec ou sans vous. Tâchez d’être à l’heure. » Nul besoin de grand discours. Tous ses matelots, autant dire un nombre restreint, connaissez les règles. Le capitaine du Rude Jewel n’attendait jamais ses retardataires. Son capitaine détestait la terre et ne s’y attardait jamais bien longtemps, sauf si la nécessité l’exigeait. Deux jours étaient pour Talya Blackraven une éternité. Elle détestait la terre et les hommes qui la jonchaient. Par-dessus tout, elle détestait Turtleroc et les souvenirs qu’elle y avait. Pourtant, elle avait dû se résoudre à faire escale ici le temps pour ses hommes et femmes de s’enivrer. Le temps pour son précieux navire d’être réparé de ci, de là. Le temps surtout de réapprovisionner la cale en vivres. Tandis que le navire se vidait de ses occupants, seule la sentinelle et six matelots resteraient à bord cette nuit et seraient relevés le lendemain, Talya admirait le vaste océan qui s’étendait à l’horizon. Elle n’avait pas encore posé un seul pied à terre que déjà elle se languissait des vagues. Soupirant, elle consentit finalement à quitter son cocon, non sans laisser de nouvelles instructions à ceux qui garderaient le navire. Elle reviendrait une fois la nuit tombée. Elle ne pouvait pas se résoudre à dormir sur la terre ferme, encore moins ici à Turtleroc.

Turtleroc. Son port et ses odeurs nauséabondes oscillant entre alcool, transpiration, vomi et urine. En posant finalement pieds à terre, la jeune capitaine Blackraven ne pu s’empêcher de grimacer face au triste spectacle qui s’offrait à elle. Les hommes n’avaient-ils dont aucune honte ? Pirates ou non, la dignité humaine devait être préservée. Elle était ici bafouée en tous sens et ne préoccupait personne. Inutile de s’attarder ici. Talya souhaitait absolument s’éloigner de ces lieux puants et gagner les hauteurs, là où l’air était respirable et où l’océan se voyait à perte de vue. Les yeux fixés droit devant elle, la démarche sûre, Talya avançait, se frayant un chemin parmi les soulards et les marchands pressaient de reprendre la mer. Ses longs cheveux noir flottaient derrière elle, soulevaient par une agréable brise marine. Elle suivait la route qui la mènerait sur les falaises, là où le silence régnait et où elle pourrait prétendre ne pas être sur cette maudite île. En passant à côté du célèbre Rouge Gorge, elle osa un regard à l’intérieur sans s’arrêter. Hors de question de prêter d’avantage attention à cet endroit sordide qu’elle avait fréquenté. Tout ça était derrière elle. Loin. Personne ne savait ce qu’elle avait vécu dans cet endroit misérable. Il n’y avait personne pour se souvenir des souffrances endurées. C’était mieux ainsi. Il n’y avait rien de bon à ressasser tout ça. Talya accéléra le pas, mettant le plus de distance possible entre elle et les rues bondées de pirates et de filles de joie.

Enfin, la rumeur des cris et des rires se fit distante. Oh bien sûr le bourdonnement incessant de la petite ville sonnait encore à ses oreilles mais rien de comparable. Elle se sentait plus sereine. Enfin seule, elle dominait, des hauteurs de l’île, toute la baie. Son navire se balançait doucement au gré des vagues, accompagné par d’autres ancrés là. Le port, encore agité à cette heure, se viderait bientôt de toute vie humaine. Les rues s’éveilleront à la nuit et le rhum coulerait à flot. Ses filles feraient de bonnes affaires cette nuit. La main posée sur la garde de son épée, Talya, bien que sereine, se savait en constant danger. Elle ne baissait jamais complètement sa garde, surtout pas ici. La désagréable sensation de ne plus être seule l’envahissait peu à peu. Elle sentait une présence indésirable se tenir derrière elle. Un homme à en juger par son odeur qui ne lui était pas tout à fait étrangère…


_________________

queen of the sea



yes, i have the misfortune to be a woman on this wretched earth but my soul is no man’s property. not my father’s, not my husband’s and not my brother’s. i will not be exploited for any man’s gain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

trust is a relative thing (jacob)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [résolu] Bonsoir des fenêtres qui s'ouvrent intempestivement
» hope is the only thing stronger than fear.
» Assassin's Creed Syndicate - Jacob Frye *-*
» To me death is not a fearful thing. It's living that's cursed. (merida)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AERLINN IN TUR ::  :: Archives AIT-