AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 LA RELIGION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin Shippeuse
Premier Voyage : 02/09/2014
Missives : 446
Pseudo : riddermark (florence)
Occupation : capitaine de l'Oriel's Jewel, tueuse, voleuse et pilleuse, croqueuse d'hommes, traitresse...
Localisation : sur toutes les eaux de Vanàrillion.

MessageSujet: LA RELIGION   Jeu 4 Sep - 12:45



Le Panthéon


à chaque peuple ses croyances
Divinités créatrices

Dieu Créateur & Guerrier : Malchiah
Déesse Mère Créatrice : Helaliel
Divinités Primordiales

Dieu des Montagnes (Terre) : Elesnar, Protecteur du Centre
Dieu des Tempête (Air) : Dazaiah, protecteur du Nord
Déesse des Mer (Eau) : Oriel, protectrice des marins
Déesse des Flammes (Feu) : Mêht, protectrice d'Agrabah
Divinités Majeures

Dieu de la Guerre et de la stratégie militaire : Errog
Dieu de la Mort, gardien de l'au-delà : Ilendras
Déesse de l'amour et de la beauté : Heren
Déesse de la fertilité et du sexe : Silel
Déesse de l'agriculture et de la pluie : Kelienna (épouse de Dazaiah)
Dieu de la fête et de l'alcool : Falendor
Dieu de la navigation et du commerce : Deramar (époux d'Oriel)
Déesse de la chasse et des forêt : Nieris (épouse de Elesnar)
Déesse de la médecine et des sciences : Brimyël
Dieu de la forge et de la chaleur : Adamas (époux de Mêth)

Déesse des neiges : Aëgloss (fille d'Oriel et de Dazaiah)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin Shippeuse
Premier Voyage : 02/09/2014
Missives : 446
Pseudo : riddermark (florence)
Occupation : capitaine de l'Oriel's Jewel, tueuse, voleuse et pilleuse, croqueuse d'hommes, traitresse...
Localisation : sur toutes les eaux de Vanàrillion.

MessageSujet: Re: LA RELIGION   Jeu 4 Sep - 13:01

Du commencement de Vanàrillion

Bien avant l’avènement des Hommes sur les terres qui sont aujourd’hui les leurs, les Dieux régnaient en maîtres. Les premiers appelés les Aînés, ont aujourd’hui disparu et ne subsistent que dans de rares textes anciens et oubliés de tous. Or, les Aînés régnaient sans pitié sur les terres du haut et du bas. Le monde n’était alors que chaos, destruction et ténèbres. Jaloux, avides de pouvoir, dénués de sentiments et incapable de s’entendre sur le partage des terres, les Aînés débutèrent une guerre sans fin, car nul ne mourrait jamais vraiment. La mort d’un Aîné signifiait la naissance d’un nouvel être. Ainsi, une pluie incessante de sang inonda toutes les terres. Pendant un temps indéfinissable, la guerre régna en maîtresse sur les royaumes des Aînés jusqu’à ce que finalement, Aiëvys, le plus ancien et le plus sage de tous les Aînés, périsse des mains même de son frère de sang. Cet acte contre nature mit momentanément fin aux combats. Et de la dépouille d’Aiëvys naquit non pas un Aîné mais deux. Deux frères en tout point similaire. Les Aînés, ébahit par cette double naissance, cessèrent leurs combats pour admirer ces nouveaux êtres dont l’existence même était impossible. Jamais, depuis le commencement du temps, un Aîné, après sa mort, avait donné naissance à plus d’un être. Pourtant, les deux frères, ouvrirent les yeux en même temps et contemplèrent ensemble ce monde dévasté. Le premier, Melros, poussa un long cri de douleur tandis que le second, Malchiah laissa couler sur son visage une larme qui vint s’écraser sur le sol souillé de sang. De ces deux émotions pures et sincères, naquirent un nouvel être. Des cendres et de la terre jaillit une fleur d’un blanc immaculé qui donna naissance à Helaliel, une créature dont la beauté dépassait toutes les plus belles créations des Aînés. Une beauté qui laissa entrevoir une pâle lumière dans les ténèbres. Malchiah tomba immédiatement sous son charme. Mais les Aînés, momentanément éblouit par ces trois naissances, reprirent contenance et s’unirent contre ces trois nouveaux êtres dont ils ne reconnaissaient pas la légitimité. Une nouvelle guerre éclata opposant Malchiah, Merlos et Helaliel aux Aînés. Les combats durèrent des millénaires sans que jamais les Aînés ne comprennent comment ces trois êtres pouvaient leur résister. Ils n’avaient pas pu voir que le meurtre d’Aiëvys par son frère avait engendré en ses enfants des pouvoirs dépassant tout ce que les Aînés connaissaient. Hélas, plus les combats se prolongeaient, plus le cœur de Melros s’assombrissait. Car il était différent de son frère qui éprouvé sans cesse de la tristesse. Melros, lui, avait depuis sa naissance un goût pour la destruction et la mort. Helaliel, devenue femme de Malchiah, assistait impuissante aux funestes évènements. Consciente du passé, du présent et de l’avenir, elle tenta de faire entendre raison à son époux. En vain. Aveuglé par les combats, il refusa de l’écouter. Par quatre fois elle tenta de lui faire voir la vérité et par quatre fois il la repoussa. Alors Helaliel pleura et de ses larmes naquirent ses quatre enfants. D’abord Elesnar, nait au cœur de la terre brûlées, puis Dazaiah qui ouvrit les yeux alors qu’un puissant vent venu du nord effleurait sa peau. Vint ensuite Oriel, en même temps que sa sœur Mêht. Tandis que la première apparaissait au sein d’un lac formé par les larmes de sa mère, la seconde se leva au milieu des flammes engendrées par les combats. Alors Helaliel perçu les échos lointain de la terrible trahison qu’elle avait vu depuis longtemps. Melros, avait finalement retournait sa lame contre son frère et le combattait. Alors, les ombres des morts se levèrent et emportèrent les Aînés. Seule l’ombre d’Aiëvys s’attarda afin d’emporter lui-même l’âme de son fils qu’Helaliel avait mal jugé. En son cœur, Melros n’avait jamais souhaité la mort de Malchiah mais seulement la paix. En se sacrifiant volontairement, il chassa définitivement les Aînés du monde et permit à une nouvelle ère de commencer.

Malchiah, devenu le Dieu créateur, ne se remit jamais de ces longs et pénibles combats et pleura longtemps la perte de son frère. Avant son exil vers les terres des immortels, il laissa à sa femme et à ses enfants le soin de façonner et de protéger le monde d’en bas. Helaliel, dans son infinie sagesse, façonna dix nouveaux Dieux destinés à aider et à guider ses enfants dans leur tâche. Son travail achevé, elle rejoignit Malchiah dans son exil et nul ne les revit jamais. Ce fût peu après que les Dieux créèrent la vie sur Vanàrillion et veillèrent chacun sur leur propre domaine, sans combats ni guerres. Une paix durable s’installa enfin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

LA RELIGION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AERLINN IN TUR ::  :: Archives AIT :: Les annexes-